-10% sur l'ensemble du site 🚀 Code de réduction: HCNV2022
// LIVRAISON OFFERTE à partir de 250 € d'achats

Hors produits déjà remisés & cave des initiés

Tout savoir sur le champagne rosé

Totu savoir sur le champagne rosé

Une robe grenadine ou rose-orangé plutôt pâle, de fines bulles, une mousse crémeuse et des notes de fruits rouges caractérisent le champagne rosé. Mais, est-ce tout ce qui distingue ce breuvage incontestablement à la mode ? Comment est fait le champagne rosé ? Les réponses ici.

Comment le champagne rosé est-il fabriqué ?

Le processus de fabrication du champagne rosé n’est pas très différent du champagne blanc. Les vignerons utilisent une méthode traditionnelle appelée champenoise. Après la vendange, les raisins sont pressés afin d’obtenir le jus qui sera mis en cuve durant plusieurs semaines.

Une étape supplémentaire est néanmoins à suivre afin de donner cette couleur rosée au champagne. Deux techniques peuvent être utilisées afin d’obtenir :

  • Un champagne rosé d’assemblage : cette méthode, réservée à la région Champagne, consiste à mélanger un vin blanc avec un vin rouge de qualité (5 à 25 %). Plus le vigneron introduit du vin rouge, plus le champagne est puissant.
  • Un champagne rosé de macération ou de saignée : c’est la macération des raisins à peau noire qui donnera au breuvage sa couleur et ses arômes. Le temps de macération, quant à lui, peut durer 4 heures ou s’étendre jusqu’à 4 jours. Tout dépend du résultat escompté.

Si deux méthodes de fabrication existent, deux résultats se distinguent également. La technique d’assemblage donne naissance à un vin tranquille rosé dont la couleur est donnée par la macération de raisins noirs à jus blanc. La seconde méthode, qui consiste à vinifier séparément du vin rouge reconnu par l’AOC Champagne, produit un champagne au goût plus vineux.

Quel cépage pour le champagne rosé ?

Différents cépages peuvent entrer dans la composition du champagne rosé. Les cépages noirs sont néanmoins privilégiés comme le pinot meunier et le pinot noir.

Le pinot meunier, connu comme étant un cépage noir de cuve, résulte d’une mutation du pinot noir. Essentiellement planté dans le vignoble de Champagne, ce cépage dévoilant des arômes fruités de pomme, de framboise et de banane a donné des vins blancs de renom à la France du 12e au 17e siècle. Il confère au champagne souplesse et rondeur en bouche.

Ayant traversé les siècles, le pinot noir, quant à lui, est à l’origine de nombreux cépages comme le Chardonnay ou le Gamay. Natif de Bourgogne, ce cépage complexe donne naissance aux plus grands vins rouges de la région. Proposant une palette aromatique particulièrement variée et expressive, le pinot noir sait comment faire briller un champagne rosé ! Se distinguant par ses notes de fruits rouges, le pinot noir donne du corps et de la puissance au breuvage.

Si le vigneron décide de fabriquer du champagne rosé en suivant la technique d’assemblage, il peut également utiliser du Chardonnay. Un raisin blanc apportant au champagne rosé ce petit côté subtil et fin, mais aussi cette fraîcheur et cette vivacité singularisant le breuvage. Le champagne bénéficie également d’une bonne longueur grâce au Chardonnay. Ce cépage lui confère aussi des parfums d’agrumes et des notes florales (fleurs blanches).

Avec quoi accorder le champagne rosé ?

Une fois sa palette aromatique dévoilée, il est facile de trouver les mets s’accordant le mieux avec le champagne rosé. Si celui-ci peut être bu à tout moment d’un repas, il est conseillé d’éviter de le servir tout au long de ce dernier. À vous de choisir le moment du dîner durant lequel vous souhaitez le proposer.

Pour une belle entrée en matière, privilégiez ce champagne lors de l’apéritif. Avec sa belle attaque fraîche en bouche et ses bulles vives et fines, le champagne brut comme le Brut Rosé Mayot Lagoguey (AOP Champagne Premier Cru) saura valoriser vos verrines de saumon fumé ou toasts de foie gras. Les épices et saveurs orientales feront également bon ménage avec ses arômes de fruits rouges.

Pour l’entrée, si vous souhaitez conserver cette idée de fraîcheur, proposez du champagne rosé avec un feuilleté de chèvre à la menthe ou des langoustines. Envie d’expérimenter des plats sucrés salés comme une volaille laquée ou un tajine aux abricots lors du diner ? Là encore, le champagne rosé fera un excellent accompagnement. Légumes secs, poissons en sauce, champignons et viandes blanches sont également bien mis en valeur par ce champagne.

Au dessert, ce breuvage sait aussi comment ravir vos papilles. Le dessert doit néanmoins être peu sucré. Vous souhaitez proposer un dessert à base de fraise ou de framboise ? Privilégiez, par exemple, le rosé Prestige Taittinger (AOP Champagne) dont la vibrante intensité en bouche et cette note d’élégance et de délicatesse apportée par le Chardonnay clôtureront en beauté le repas.

 

Partage:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les petits nouveaux

Articles Récents

quel vin bio choisir

Quel vin bio choisir ?

Si le bio se retrouve sur toutes les étales, il s’invite aussi aux rayons consacrés aux vins. Tantôt doux ou agressifs, tantôt tanniques ou souples en bouche, les vins bio séduisent de plus en plus pour leur caractère. Rouge, blanc ou rosé, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies ! Focus

On vous explique tout sur les sulfites

Les sulfites, aussi connus sous le nom de dioxyde de soufre (SO2), ne sont pas très appréciés des amateurs de vin nature. Ce composé chimique est cependant présent naturellement dans le vin puisqu’il résulte d’un processus naturel. Doit-on, dans ce cas, se méfier du SO2 présent dans le vin ? À quel moment ajoute-t-on des sulfites

Quel-vin-rouge-choisir-pour-cuisiner

Quel vin choisir pour cuisiner ?

Difficile de dire non à un bon vin rouge surtout à l’heure du repas. Et si ce breuvage au goût puissant et aux arômes complexes fait bon ménage avec une myriade de plats, il s’invite aussi volontiers en cuisine. Pour une marinade, un plat mijoté ou en sauce, le vin rouge donne un goût unique

Qu-est-ce-qui-explique-le degré d'alcool-une-bouteille-de-vin

Qu’est-ce qui explique le degré d’alcool d’une bouteille de vin ?

Le vin est une boisson qui contient de l’alcool. Et, comme toutes boissons alcoolisées, tous les vins ne contiennent pas forcément le même degré d’alcool. Si certains affichent plus de 15 % d’alcool, d’autres n’en contiennent que 5 %. D’où vient l’alcool dans le vin ? À quoi est donc due cette différence de pourcentage ? Trouvez réponse à

Retour haut de page
Avis vérifié
202 avis